Le kyokushinkaï  ( école de l’ ultime vérité ) est un style de karaté fondé par Masutatsu Oyama ,  d’origine coréenne, de son véritable nom Choi Young-i.

Le premier dojo kyokushinkai est créé en 1954. Développé à partir des techniques du karaté japonais ( écoles shotokan et goju-ryu ) Maître Oyama a enrichi celui-ci par sa recherche dans les différentes formes de boxe et sa pratique de styles internes chinois. Il en ressort un karaté fluide aux techniques plus circulaires.

Cependant, le kyokushin insiste sur la recherche de l'efficacité en combat réel. La dimension physique, la sincérité dans les échanges entre pratiquants et la détermination de chacun occupent une part importante dans les entraînements. Ceux pour qui la compétition sportive est une motivation supplémentaire, elle nécessite une bonne préparation et un niveau technique suffisant car les combats (kumités) seniors se déroulent aux K.O. sans protections et des épreuves de « casse » départagent les match-nuls. Seuls les coups portés à la tête avec les membres supérieurs sont interdits.

Certains grands champions Kyokushinkaï se mesurent également à des pratiquants d’autres horizons lors de manifestations largement médiatisées telles que le K1 par exemple. Pour les plus jeunes, les juniors et les femmes, il existe des règlements spécifiques et des protections adéquates obligatoires. Comme tout art martial, il se pratique dans l’observation de valeurs telles que l’humilité, les règles de courtoisie et le respect de chacun.